Ostéopathie

L'ostéopathie est une approche diagnostique et thérapeutique manuelle des dysfonctions de mobilité articulaire et tissulaire en général dans le cadre de leur participation à l'apparition des maladies.

L'ostéopathie peut aider des patients de tout âge dans plusieurs domaines qu'il sagisse de la grossesse, de l'accouchement (côté bébé et côté maman), du nourrisson, de l'enfance (croissance et activité sportive), du sportif en général ou de haut niveau, des musiciens et selon l'activité professionnelle avec les contraintes physiques, mentales/émotionnelles et environnementales associées.

 

Dans le cadre de la natalité et périnatalité.

La grossesse et la naissance peuvent occasionner des déséquilibres chez la maman et le bébé que l’ostéopathe saura détecter et traiter de manière curative ou préventive en stimulant les forces d’auto-guérison du patient.

Soutien durant la grossesse:

Lors de la grossesse, le traitement soutient le processus naturel des changements physiologiques et bio-mécaniques et prépare le corps de la maman au déroulement optimal du travail.
L’ostéopathie peut aussi aider à soulager dorsalgies, sciatalgies, troubles digestifs (nausées, constipation, reflux) ou circulatoires.

Après l’accouchement, l’ostéopathie aide à récupérer en cas de dorsalgies, de douleurs au coccyx ou pubis, d’incontinence ou d'hémorrhoïdes, d’adhérences cicatricielles causées par une césarienne ou une épisiotomie, de dépression post-partum, de troubles gynécologiques, etc...

 


Chez le bébé et le nourrisson:

Il est recommandé de consulter l’ostéopathe lorsque le travail a été long et difficile ou très rapide, après forceps ou ventouse, après une position en siège, après une césarienne ou en prématurité, ou lors des troubles suivants : coliques, régurgitation, constipation, problème de succion, trouble de sommeil, irritabilité, torticolis, plagiocéphalie (aplatissement du crâne), larmoiements, congestion nasale ou des voies respiratoires, manque de tonus ou crispations, asymétrie de mouvements, etc.

Chez l'enfant:

Il est recommandé de consulter l'ostéopathe lors de troubles de la posture (scoliose ou dos voûté...) ou de la digestion, constipation, chutes et chocs, infections récurrentes, asthme ou bronchites récurrentes, otites séreuses et affections ORL ou orthodontiques, troubles de l'attention, de la concentration ou du comportement, strabisme, dyslexie, dyspraxie (coordination), énurésie, etc...

Prévenir vaut mieux que guérir. L'ostéopathie aide l'enfant à maintenir un bon équilibre lors de sa croissance par un contrôle tous les 6 mois à 1 an.

 

Chez l'adolescent:

Les changements physiologiques du système hormonal, nerveux et musculo-squelettique de l'adolescent demandent une grande capacité d'adaptation que l'ostéopathe pourra aider.

Il est possible de soulager de la fatigue, des maux de tête, de l'acné, des douleurs musculaires, articulaires ou des tendinites dûes à la croissance ou au sport, etc...

L'humeur, la confiance en soi et la motivation peuvent aussi parfois s'améliorer, en se sentant plus à l'aise dans son corps.

 

 

 

Dans le cadre d'une activité sportive ou de loisir.

En fonction de l'activité, certaines articulations et systèmes musculaires sont d'avantage solicités que d'autres entrainant ainsi selon l'intensité une sursollicitation du système en question avec soit douleurs locales apparaissant liées à des inflammations soit des adaptations entranant des douleurs à distance du point de sursollicitation voire des diminution d'amplitude et de force dans certains cas.

L'ostéopathe saura repérer ces dysfonctions et aider au rétablissement de la zone avec bien souvent une prise de conscience du patient sur son positionnement durant l'activité et les temps de repos et d'étirements nécessaires au système pour récupérer plus facilement aprés l'effort.

Une hygiène de vie adaptée niveau alimentaire, sommeil, activité peut permettre d'accompagner une bonne récupération physique en dehors de tout traitement ostéopathique.

 

Dans le cadre de chute ou traumatismes (sport ou maladresse) ou accident de la voie public (voiture/moto/piéton)

Une fois un bilan médical réalisé excluant toute urgence médicale (fracture, trauma cranien, hémorragie...)  et permettant la pratique de l'ostéopathie, il est important de venir rapidement (24-48h) pour redonner au corps sa vitalité (stress du choc), libérer les tensions liées au choc (contractures) et facilité la récupération de la zone touchée et également intervenir sur la sphère émotionnelle en libérant les mémoires liées au choc.

L'ensemble de ces éléments pouvant si on intervient pas entrainer une ou plusieurs chaines d'adaptation débouchant sur des incomfort, douleurs diffusent résiduelles, maux de tête et sensation de deséquilibre. En langage ostéopathique, ce phénomène est décrit comme un"wyphash". Différentes parties du corps ne sont plus alignées entre elle et fonctionne de manière dysharmonieuse du fait d'une différence de répartition des liquides (le corps humains comprend 70% d'eau) entre avant et aprés le choc qui ont traversés par pression certains compartiments liquidiens sans pouvoir revenir ensuite à l'état originel.